Demande d’aide pour le soutien des activités de réfection des routes

April 5th, 2013

Lorsque la pauvreté se loge dans les régions rurales, Diku Dilenga apporte son aide en organisant notamment des coopératives agricoles qui aident la population à avoir une alimentation plus prévisible et qui offrent une source de revenus quand les surplus peuvent être vendus sur les marchés des villes et villages aux alentours.

Mais quand les voies de communications sont dans un état impraticables, cela limite les possibilités d’échange. En République démocratique du Congo, environ 60% de la population réside dans les zones rurales.

Diku Dilenga a besoin de partenaires pouvant aider au financement de projets de réfection routière, par des dons ou des prêts. La méthode privilégiée est la méthode HIMO (Haute intensité de la main d’œuvre). Voici quelques avantages tels que rapportés sur un document de blogcooperation.be :

L’approche HIMO proposée est adaptée à la situation des routes de desserte agricole du point de vue des normes techniques et du volume de trafic attendu. Ses avantages sont nombreux :

  • Elle permet de responsabiliser la population riveraine de la route par leur implication directe dans la réhabilitation et l’entretien;
  • Elle favorise et encourage l’adhésion des populations à la recherche des solutions aux problèmes qui les concernent (approche participative);
  • Elle permet de créer un processus endogène de maintenance grâce aux ressources humaines locales qui seront utilisées et aux matériels de travail qui sont trouvables dans le milieu;
  • Elle permet, par ricochet, de réaliser une économie substantielle des devises nécessaires pour le pays et de créer des emplois lors de l’exécution de différents chantiers dans l’aire du projet;vElle augmente les chances d’une pérennisation des actions au niveau des bénéficiaires après
    la période de financement du projet;
  • Elle permet de toucher un grand nombre de bénéficiaires.

Pouvons-nous le faire avec votre contribution, moindre soit-elle ? Veuillez écrire à « info @ diku-dilenga.org » pour que nous prenions contact avec vous directement.

.

.

.

.

.

.

.


Remise de l’Institut Bubanji aux bénéficiaires

April 4th, 2013

Sur les photographies suivantes, Diku Dilenga et son entreprise Makiga RDC ont l’honneur de remettre les clés des nouveaux bâtiments de l’Institut Bubanji de Demba, au Kasaï occidental.

.

.

.

.

.

.

.

.


État des projets de construction dans le domaine scolaire

November 11th, 2012

Voici un petit bilan de la construction des bâtiments pour l’institut Bubanji de Demba :

  • Lors du chantier, 37 personnes ont participé à la construction : maçons, aides-maçons, charpentiers, menuisiers, gardiens de nuit.
  • À terme, deux personnes resteront à l’emploi de l’institut pour s’assurer du bon état des bâtiments et faire les travaux appropriés.
  • Dorénavant, plus d’enfants pourront recevoir une éducation. Cela se fera en deux groupes : un le matin et l’autre l’après-midi.

Par son action, Diku Dilenga accompagne le monde dans la lutte contre la pauvreté en offrant aux enfants un environnement serein propice à l’apprentissage.

Maintenant, Diku Dilenga participe au projet de construction de bâtiments pour l’école primaire Musasa à Bena Lala, et encadre le projet de construction de l’école primaire Tshijiba de Matamba qui est assuré par l’entreprise Makiga RDC.

Un bâtiment administratif

Un bâtiment administratif

Un bâtiment d’enseignement

Un bâtiment d’enseignement

Un bâtiment d’enseignement

Des étudiants dans une ancienne classe


Rev. Tambwe Musangelu


Réfection du marché Salongo de Kananga

October 11th, 2012

Kananga, au Kasaï Occidental, dispose de plusieurs marchés publiques. C’est sur le second marché au nom de Salongo que les photographies suivantes ont été prises. Le projet en question vise à réhabiliter deux pavillons et à en construire quatre autres. Les récipiendaires des micro-prêts de Diku Dilenga, souvent des femmes, sont des habitués de ce marché. Ce marché modernisé leur
offrira la possibilité de vendre pendant plusieurs heures, d’améliorer ainsi leurs revenus et leurs conditions de vie (réponse directe aux Objectifs du Millénaire pour le Développement).

La poplation de Kananga manifeste beaucoup d’attente pour ce marché mais tout le monde n’aura pas de l’espace. C’est pourquoi, Diku Dilenga toque aux portes de ceux qui peuvent assister financièrement pour ajouter d’autres pavillons, placer l’éclairage solaire et bétonner la cours pour éviter la boue pendant la période de pluie.

Si vous êtes intéressé au projet ou pouvez nous réferrer quelqu’un qui le serait, je vous serai gré de bien vouloir prendre contact avec moi à l’adresse : reverend.tambwe@diku-dilenga.org.
Sincèrement merci.

La situation du marché de Salongo

La situation du marché de Salongo

Un nouveau bâtiment avec étales et bancs

Un nouveau bâtiment avec étales et bancs

Un ancien bâtiment en réfection

Un ancien bâtiment en réfection

Un ancien bâtiment remis en état


Sur ce projet, Diku Dilenga a agit en tant qu’Agence Locale d’Exécution (ALE) qui reçoit des fonds du donateur, sélectionne une entreprise qui doit exécuter le projet après avoir répondu à un appel d’offre public en bonne et due forme. L’ALE signe le contrat avec l’entreprise moins disante mais efficace et lui attribue le marché et les ressources. Nos deux ingénieurs en construction suivent les exécutions techniques, et le Bureau des projets au sein de Diku Dilenga accompagne les aspects administratifs, sociaux, économiques, environnementaux et écologiques.

Diku Dilenga compte plusieurs membres dans ce marché dont les activités sont renforcées par notre programme de Microcrédit. Une de nos membres, madame Bindingisha, est présidente de la coopérative des vendeuses et vendeurs des poules etpoulets. Grâce à Diku Dilenga, les membres ont amélioré leurs revenus et leurs conditions de vie.

L’entreprise GECRAI de Kananga a été retenue par Diku Dilenga (ALE). Ce projet qui fait la visibilité de la ville ne pouvait être confié pour supervision et suivi qu’à une ONG qui a une forte et bonne expérience. Ce marché est situé sur l’avenue principale qui vient de l’aéroport vers le centre ville. Les matériaux traditonnels ont été utilisés notamment les tôles, le ciment, les clous, le bois et la brique cuite/bloc-en-ciment. En conclusion, Diku Dilega est totalement impliquée pour les raisons suivantes :

  • sa capacité de suivi/supervision/évaluation des projets communautaires,
  • sa rigueur et sa transparence,
  • ses capacités techniques et l’expérience dans le domaine des projets de construction et de réhabilitation,
  • son offre de formation pour le renforcement des capacités.

Rev. Tambwe Musangelu


Appel au soutien financier du projet de lampes solaires

October 3rd, 2012

La République déocratique du Congo est un pays avec de grandes richesses dont le barrage Inga, plus grand barrage du monde, est un exemple. Cependant, la plupart de la population des villes et villages demeurent dans les ténèbres une fois la nuit tombée.

Pour palier à cette infortune, Diku Dilenga a signé un contrat avec la compagnie chinoise Trony, basée à Hong-Kong, et qui a un siège à Nairobi, au Kenya. Initiallement, pour un projet pilote à Kananga et le Kasaï Occidental, Diku Dilenga a réceptionné 300 kits dont la moitié à deux lampes et l’autre moitié à une lampe. Ce produit donne la lumière la nuit (25 W, 50 W, 75 W et 100 W) avec des durées d’utilisation allant de 28 à 8 heures de temps suivant les walts consommés, il permet le chargement de deux téléphones mobiles en une heure de temps environ.

Cet équipement solaire a permis de générer des emplois parmi des familles pauvres avec le chargement de téléphones cellulaires. Il y a aussi des activités de vente de lumière la nuit, aux petits vendeurs qui restent tard aux marchés. Les lampes sont aussi louées les jours de fête, lors de deuils, ou de réunions spirituelles. Dans les villages autour de Kananga, les lampes sont même utilisées dans les dispensaires pour les activités de soins la nuit.

Trony est une des six entreprises de production au monde dont les produits solaires ont approuvés par la Banque Mondiale. Trony nous donne la possibilité de gagner entre 3 et 5 dollars par kit
de lampe solaire. Si au cours de 36 mois nous pouvons développer la capacité de vendre 100 000 kits, notre bénéfice serait supérieure à 300 000 USD. L’appui aux projets et programmes des plus pauvres deviendrait ainsi réalisable. Mais nous devons payer 50% de la facture avant la réception des produits et payer le solde à la réception des produits. Diku Dilenga Congo a donc besoin d’un partenaire qui puisse investir dans cette affaire qui rapporte et qui donne la vie aux plus pauvres.

Si vous êtes intéressé au projet ou pouvez nous réferrer quelqu’un qui le serait, je vous serai gré de bien vouloir prendre contact avec moi à l’adresse : reverend.tambwe@diku-dilenga.org.

Kit Trony d’une lampe

L’équipe de vente de Trony


Rev. Tambwe Musangelu