Archive for the ‘Jamii Bora’ Category

Ingrid Munro: Docteur Honorifique par l’Universite Africaine de Nazareen de Nairobi

Saturday, June 13th, 2009

C’est avec beaucoup de plaisir que l’organisation de Diku Dilenga, en République démocratique du Congo par son représentant légal le révérend Tambwe Musangelu, et au Canada par son président Yvon Dupuis, que nous adressons nos sincères félicitations à madame Ingrid Munro pour être devenue:

Docteur Honorifique de l’Université Africaine de Nazarene de Nairobi, au Kenya.

C’est un signe clair de reconnaissance pour les services de microcredit distribués par Jamii Bora aux plus pauvres au Kenya et au Burundi, lesquels sauvent plus d’un million d’individus. Diku Dilenga a sa part de contribution dans ce travail etant donne notre responsabilité dans la direction de la Zone Francophone.

Félicitations Docteur Ingrid Munro !

Compte-rendu sur une action commune de Diku Dilenga et de Jamii Bora Trust au Burundi

Tuesday, January 27th, 2009

L’organisation Jamii Bora [1] est engagée dans des discussions avec le gouvernement du Burundi pour réaliser des investissements dans le cadre de leur Programme de reconstruction et de lutte contre la pauvreté [2].

Jamii Bora, en la personne de madame Ingrid Munro [3] sa fondatrice, a été reçue en compangie du révérend Tambwe Musangelu par le Chef d’État du Burundi, Son Excellence Pierre Ngurunziza, dans son Cabinet dde travail le 12 décembre dernier.

Étaient présents:

  • Madame Ingrid Munro, Directrice genéral et représentante légal de Jamii Bora,
  • Le révérend Tambwe Musangelu, Consultant de Jamii Bora pour la zone francophone et Directeur exécutif de Diku Dilenga,
  • Mr Élias Burgegure, Vice-ministre des Travaux publics, équipement et habitat,
  • Mr Venuste Ndayitwakeyo, conseiller technique du  Ministre.

Jamii Bora, en partenariat avec Diku Dilenga renforcera ses opérations au Burundi dans les projets de microfinance et pour l’habitat social décent.

Jamii Bora Trust est implantée au Burundi depuis février 2002. De 2002 a 2008, Jamii Bora Trust a investi un montant d’environ 860,000 dollars des États-Unis (860,000,000 Francs Burundi) dans la microfinance au Burundi. Plus de 10,000 individus les plus pauvres et à faible revenu ont été assistés par le microcrédit et la microfinance. Le Burundi a été un pays en guerre depuis plusieurs annees (1993-2003) et il y avait quelques poches des rebellions jusqu’il y a quelques mois. L’économie du burundi au niveau de l’État et des communautés de base a été totalement détruite. Jamii Bora Trust a été un grand support dans la reconstitution de l’économie informelle au Burundi pendant et après la guerre.

L’implication d’Ingrid Munro et du révérend Tambwe au Burundi n’est pas nouvelle. Madame Munro a déjà réalisé un projet de développement de 250 maisons dans la commune de Bujumbura (1991-1993) et un vaste programme de reconstruction après la guerre au Burundi de 5200 maisons (1995-1999) alors qu’elle était Directrice Général duFonds Africain pour l’Habitat, Organisation Intergouvernementale dont le siège est à Nairobi, au Kenya. Le Rév. Tambwe a servi sur ce vaste programme en tant que Coordonnateur (1994-1999).

À la requête du Président de la Républque du Burundi, Jamii Bora est invitée à augmenter ses interventions notamment par l’ouverture du branche de sa banque pour l’appui à l’amélioration de l’habitat social et à la construction de logements sociaux décentz pour ses membres. Pour donner la capacité à ces groupes cibles de rembourser le prêt « habitat social » dont ils bénéficieront, un programme d’activités génératrices de revenus sera démarré. Environ 5.000 familles seront retenues dans ce programme « Habitat social décent ». Les projections financières vont entre 500.000 et 1.000.000 dollars des États-Unis à mobiliser sur trois ans (2009-2011).

Le Burundi est un pays francophone comme la République démocratique du Congo. Avec son expérience dans les domaines de la construction de logement social et de la microfinance, le révérend Tambwe et possiblement d’autres cadres de Diku Dilenga aideront à la planificationet à faciliter la mise en œuvre des programmes. Diku Dilenga sera aussi fournisseur de bois de construction (avec l’aide des coopératives de coupe de bois qu’il a financées). Les bénéfices réalisés pour ce travail par Diku Dilenga seront investis dans son fonds réservé à la microfinance, pour servir les pauvres en RD Congo.

Cette rencontre a été suivie d’une seconde rencontre avec le second Vice-Président en carhge des questions économiques et sociales. Il a été discuté notamment des procédures d’enregistrement de la nouvelle branche de la banque de microfinance de Jamii Bora au Burundi. Les lois dans ce pays sont strictes. Le second Vice-Président a promis son soutien au dossier de Jamii Bora auprès de la Banque centrale du Burundi.

Context

Jamii Bora Trust (jamibora.org) est l’organisation sœur de Diku Dilenga, sise elle au Kenya avec son siège social à Nairobi. En fait l’un des fondateurs de Diku dilenga, le revérend Tambwe Musangelu, a travaillé avec la fondatrice de Jamii Bora, madame Ingrid Munro, à l’établissement de l’organisation au Kenya et était le coordonnateur pour les ppopulations francophones. Le révérend Tambwe continue d’ailleurs d’agir auprès de Jamii Bora en tant que consultant.

Références

  1. Site web de Jamii Bora.
  2. Site web du Cadre stratégique de la luttle contre la pauvreté du gouvernement du Burundi.
  3. Portrait de Ingrid Munro sur Wikipedia (en anglais).

Rencontres du mois de juin 2008

Sunday, June 1st, 2008

Le mois de juin est propice aux déplacements et aux rencontres de coordination ! Voici le détail des événements déjà publiés dans notre calendrier d’activités.

  • Départ du révérend Tambwe Musangelu de Kananga vers Kinshasa, le 24 mai. Entre ces deux villes distantes de 800 km, le transport par 727 par l’unique vol direct journalier dure 1 heure 20.
  • Rencontre au ministère de la Fonction publique, les 27 et 29 mai. Le travail pour ce ministère consiste notamment à documenter l’assistance que les agents et fonctionnaires de l’État fourniraient à un programme demicrocredit soutenant l’habitat social et l’assurance-santé.
  • Rencontre au ministère du Plan, le 2 juin, à l’occasion de la réunion mensuelle de développement avec les donateurs et bailleurs de fonds.
  • Transbordement jusque Brazzaville le 3 juin, par delà le fleuve Congo, pour faire le suivi du travail de formation de 200 femmesresponsables de petites entreprises personnelles. Ce projet a été entamé en mars 2008 et a le soutien du réseau des femmes parlementaires d’Afrique centrale (RFPAC).
  • Départ pour Nairobi, au Kenya, le 6 juin. Le révérend agit en tant que consultant pour Jamii Bora Trust, notamment pour l’encadrement du programme de microcrédit au Burundi.
  • Du 7 au 12 juin, le révérend représentera Diku Dilenga à l’assemblée de Shelter Afrique, la société de l’habitat et du logement territorial en Afrique. Cet événement se tient à Lomé, capitale du Togo.

Durant son périple dans la capitale de la République démocratique duCongo, et à Brazzavile, la capitale de la République du Congo, lerévérend est assisté de monsieur Sélé Kabasélé, résidant à Kinshasa, etde monsieur Jacques Kalumé, en voyage depuis Bukavu.

Le succès de Jamii Bora

Thursday, April 3rd, 2008

Il est indéniable que l’organisme du Kenya appelé Jamii Bora Trust est un réel et grand succès des Temps modernes dans un continent ou la pauvreté est un mode de vie, ou plutôt de survie. Madame Ingrid Munro, ou Maman Ingrid comme on l’appel sur le terrain, à su mener sa barque depuis 1999, pour faire de ce fournisseur de microcrédit, un succès retentissant.

Lors du Sommet global du microcrédit à Halifax, au Canada, en novembre 2006, les congressistes ont été charmés par ses réalisations et celles de Jamii Bora. On a même modifié le programme prévu pour le banquet de clôture en lui demandant de s’adresser à ces derniers et expliquer ce qu’elle avait expliqué durant le week-end en atelier. Voici cette conférence avec des sous-titres en plusieurs langues.

Plus de 1 milliard d’humains survivent avec moins d’un dollar (US) par jour, une tragédie bouleversante pour des familles entières aux prises avec une pauvreté extrême tenace qui dure et perdure. Le microcrédit est indéniablement un élément de solution, mais encore faut-il sensibiliser les emprunteurs à la possibilité de s’en sortir grâce à cet outil de prédilection.

Le microcrédit offre aux plus pauvres et à leur famille de se sortir de cette pauvreté : ce sont de tout petits prêts qui leur permettent de renforcer leur petite entreprise ou d’en amorcer une nouvelle, ce en toute dignité

Mme Ingrid Munro qui fonda Jamii Bora en 1999, a su sortir des milliers d’emprunteurs parmi les plus pauvres de puis ce temps. En 2007, Jamii Bora comptait en fin d’année déjà plus de 170 000 clients.

L’expertise de Jamii Bora est maintenant exportée dans quelques pays voisins, dont le Congo depuis juin 2007. Dinu Dilenga a ainsi vu le jour sous la responsabilité du Révérend Tambwe, Musangelu, un partenaire de la première heure de Mme Munro, ce, avec le soutien total et sans réserve de cette dernière. Diku Dilenga est maintenant un organisme dûment enregistré en République Démocratique du Congo. Diku Dilenga (Canada) travaille présentement à obtenir également cette accréditation légale.