Archive for the ‘Communication’ Category

Réunion de femmes parlementaires européennes et africaines à Kananga

Wednesday, August 27th, 2008

L’Association des Femmes Parlementaires de l’Union Européenne et le Réseau des Femmes Parlementaires de l’Afrique Centrale (RFPAC) proposent l’organisation d’une réunion a Kananga. Au centre des debats: le microcredit comme outil pour combattre la pauvrete.

Madame Julie Standaert, responsable de la RFPAC et de l’AWEPA, sera a Kananga au début de la deuxième quinzaine de septembre 2008 pour planifier avec nous la tenue de cette réunion.

Les Femmes Parlementaires du Congo et éventuellement leurs collègues d’Afrique Centrale prendront part à cette réunion. Les Femmes Députés Provinciaux des deux Kasaïs seront invitées. Diku Dilenga sera le conférencier principal grâce à son expertise en microcrédit et son travail parmi les plus pauvres a Kananga et en République démocratique du Congo. Une semaine avant la reunion de Kananga, les délégations africaines et européennes visiteront Jamii Bora Trust au Kenya.

Après les conférences tenues en 2007 à Bukavu et en 2008 à Lubumbashi, c’est une autre conférence qui va se tenir en RD Congo avec la collaboration étroite de Diku Dilenga !

Mise-à-jour : le passage des femmes de l’AWEPA est prévue du 11 au 16 octobre 2008.

Mise-à-jour : le compte-rendu de la visite des femmes de l’AWEPA est disponible dans la section Partenaires > En RD Congo.

Liens :

Passage du gouvernement à Kananga et visite de Ministres dans les bureaux de Diku Dilenga

Saturday, June 28th, 2008

À l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo (indépendance déclarée le 30 juin 1960, soit il y a 48 ans), les membres du gouvernement central effectue un voyage à Kananga, dans la province du Kasaï Occidental, là ou se situent le siège social de Diku Dilenga. Les membres du gouvernement y tiendront un conseil des Ministres en la présence du président Joseph Kabila et inaugureront les festivités qui prendront part dans tout le pays.

À l’occasion de ce passage, certains ministres et députés locaux visiteront les locaux de Diku Dilenga et il leur sera servi un repas. Quel honneur de recevoir ces illustres invités qui ont du respect pour l’action de Diku Dilenga en faveur des plus pauvres. Et quel message d’espoir pour ceux-ci !

À notre connaissance, Diku Dilenga est la seule organisation sans but lucratif à recevoir un tel honneur, mais Diku Dilenga va s’associer à d’autres OSBLs pour le bien de tous.

Souhaitons-nous que cet événement soit un succès mémorable, tant pour nos visiteurs, que pour les membres du personnel et les emprunteuses qui se sont portées volontaires pour nous aider.

Références :

Rencontres du mois de juin 2008

Sunday, June 1st, 2008

Le mois de juin est propice aux déplacements et aux rencontres de coordination ! Voici le détail des événements déjà publiés dans notre calendrier d’activités.

  • Départ du révérend Tambwe Musangelu de Kananga vers Kinshasa, le 24 mai. Entre ces deux villes distantes de 800 km, le transport par 727 par l’unique vol direct journalier dure 1 heure 20.
  • Rencontre au ministère de la Fonction publique, les 27 et 29 mai. Le travail pour ce ministère consiste notamment à documenter l’assistance que les agents et fonctionnaires de l’État fourniraient à un programme demicrocredit soutenant l’habitat social et l’assurance-santé.
  • Rencontre au ministère du Plan, le 2 juin, à l’occasion de la réunion mensuelle de développement avec les donateurs et bailleurs de fonds.
  • Transbordement jusque Brazzaville le 3 juin, par delà le fleuve Congo, pour faire le suivi du travail de formation de 200 femmesresponsables de petites entreprises personnelles. Ce projet a été entamé en mars 2008 et a le soutien du réseau des femmes parlementaires d’Afrique centrale (RFPAC).
  • Départ pour Nairobi, au Kenya, le 6 juin. Le révérend agit en tant que consultant pour Jamii Bora Trust, notamment pour l’encadrement du programme de microcrédit au Burundi.
  • Du 7 au 12 juin, le révérend représentera Diku Dilenga à l’assemblée de Shelter Afrique, la société de l’habitat et du logement territorial en Afrique. Cet événement se tient à Lomé, capitale du Togo.

Durant son périple dans la capitale de la République démocratique duCongo, et à Brazzavile, la capitale de la République du Congo, lerévérend est assisté de monsieur Sélé Kabasélé, résidant à Kinshasa, etde monsieur Jacques Kalumé, en voyage depuis Bukavu.

Votre aide pour faire la différence

Tuesday, March 25th, 2008

En l’an 2000, les nations du monde se sont fixé une série d’objectifs destinés à réduire radicalement l’extrême pauvreté. En 2006, l’aide mondiale dépassait à peine 103 milliards soit le même niveau d’aide qu’en 1993 en terme de PNB des pays riches. Ce montant équivaut à 10 % des dépenses militaires globales.

Pour en finir avec la pauvreté, il faudrait 175 milliards $ de plus par année, selon l’économiste Jeffrey Sachs dans son article du Time magazine “Sharing the Wealth” paru récemment. Il n’est pas le seul à penser cela. En effet, lors du consensus de Copenhague, une table ronde des principaux économistes du monde a réfléchi à la question suivante : « Par quoi commencer? » La réponse fut de combattre le VIH/sida, distribuer des micronutriments pour en finir avec la malnutrition et la faim, libéraliser le commerce et combattre le paludisme.

Bill et Mélinda Gates ont ouvert la voie en consacrant 30 milliards $ de leur fondation pour soutenir des programmes en santé publique mondiale, agriculture, eau, etc. Jusqu’à maintenant, seulement 5 % du financement du Fonds mondial provient du secteur privé. Les gouvernements bailleurs de fonds, surtout les pays du G8, doivent continuer de verser leur part, mais il faut de nouveaux investisseurs.

Le temps est venu de redéfinir la mondialisation pas seulement en terme de marché, mais aussi en terme de responsabilité au niveau mondial. Une hausse des contributions privées allégerait les souffrances des plus pauvres et sauver des millions de vies. Une contribution financière de votre part, si petite soit-elle, nous aiderait à concrétiser notre avancé sur la pauvreté extrême en mettant sur pied plusieurs autres projets de microcrédit qui pour le moment attendent toujours. (Voir la liste des projets en cours ainsi que ceux que nous souhaitons mettre de l’avant sous peu, dans la section ACTION de ce site)

Si vous souhaitez nous aider, faites parvenir votre don et son formulaire l’adresse suivante :

Diku Dilenga
À l’attention de Yvon Dupuis
137, boulevard Mont Bleu
Gatineau (Qc) J8Z 1K2

Veuillez noter que pour l’instant, nous ne pouvons vous faire parvenir un reçu qui servirait à un remboursement d’impôts. Nous travaillons à obtenir cette faculté d’émettre un tel document à nos donateurs, ce, des autorités compétentes en la matière et vous tiendrons au courant de tout développement à ce chapitre. Un reçu vous sera tout de même fourni de façon électronique si possible ou via le courrier, mais en aucun cas, Revenu Canada ne reconnaîtra celui-ci comme déduction acceptable sur votre déclaration de revenus.

Votre don devra venir du cœur tout simplement.

Comment nous aider ?

Saturday, March 22nd, 2008

Nos bénévoles et nos partenaires nous viennent du Congo comme du Canada. Nous sommes toujours à la recherche de bénévoles, de donateurs ou d’associés de toute provenance, organismes comme individus, qui sont en mesure de nous aider à concrétiser nos projets. Vous pouvez être des nôtres de différentes façons :

  1. Aider bénévolement à partir de votre foyer, l’équipe de Diku Dilenga (Canada), à appuyer la conception, le développement et la mise en oeuvre des projets sur le terrain. Si vous avez le goût et la capacité de faire de la traduction, du développement et de la gestion de projets, de la recherche de financement, etc., nous serons heureux de considérer votre candidature.
  2. Aider bénévolement sur le terrain à la réalisation et au succès des projets de microcrédit, nous sommes prêt à évaluer avec vous vos dispositions et compétences à nous aider.
  3. Aider en finançant selon votre bon coeur, nos projets dans leur ensemble. Voir section intitulée : pour appuyer financièrement notre action.