Listes des projets en cours

En peu de temps, Diku Dilenga a mis sur pied une dizaine de projets dont voici les détails et des illustrations. Notez que ces projets evoluent constamment et que cette liste n’est peut-être plus exactement à jour…

  • Sensibilisation des emprunteurs potentiels et mobilisation de ressources financières : On parle ici d’activités de sensibilisation et de mobilisation de plus de 100 000 individus sur l’esprit d’épargne et du crédit, c’est-à-dire, le microcrédit. Nous attendons mobiliser des ressources financières avant de collecter les épargnes. Plus de 15 000 personnes ont proposé de déposer leurs épargnes, mais Diku Dilenga ne saurait se le permettre tant qu’un fond n’est pas encore obtenu pour avoir la capacité d’octroyer les crédits, soit le double de l’épargne du membre. Nous avons tous les espoirs que le microcrédit de Diku Dilenga (Jamii Bora – RD Congo) sera en mesure de réhabiliter les plus pauvres du Kasai.
Le rév. Tambwe expliquant le microcrédit aux femmes du village

Le rév. Tambwe expliquant le microcrédit aux femmes du village

  • Groupe(s) de vente de produits fermiers (Microcrédit ristourne classique) : En attendant l’accroissement de nos ressources financières via la mobilisation de nos membres et via un financement extérieur, nous avons commencé le microcrédit en nature dans le milieu rural. Les femmes épargnent en œufs de poule et en carottes de manioc ou d’igname. Les produits mis ensemble sont vendus et l’argent est distribué aux cinq premières femmes membres du groupe. Le capital amassé à titre de crédit est mis ensemble par les membres du groupe pour commencer une activité génératrice de revenus.
Femmes au marché

Petite entreprise de vente de fruits rendue possible par le microcrédit

  • Association d’identification, de prise en charge et d’encadrement de nouveaux malades : Financement d’un petit projet d’encadrement des femmes et enfants vivant avec le virus du Sida dans la ville de Kananga. Ce groupe commencé avec deux femmes s’élargit chaque jour en nouveaux malades (femmes et enfants), ce qui est une voie efficace pour prévenir l’expansion du virus du Sida. Plus de 100 femmes et enfants forment cette Association de prise en charge et d’identification de nouveaux malades.
Assemblée de femmes

Association VIH/sida - Projet nommé « don de Dieu »

  • Association pour la formation des personnes souffrant d’un handicap physique : Une association de personnes souffrant d’un handicap physique qui sont généralement rejetées et minorisées par la société a été créée au sein de Diku Dilenga. Ces personnes reçoivent la formation en plusieurs disciplines : cordonnerie, préparation du jus, fabrication des savons, réparation des montres et la vente des aliments ainsi que de différents articles manufacturés. L’objectif de rendre ce groupe cible producteur et sa réinsertion dans la société.
Un handicapé devant son vélo adapté

Rendre les handicapés productifs malgre tout

  • Coopérative de petits exploitants du bois : Une coopérative de petits exploitants du bois du Congo a été formée pour trois objectifs:
    • Créer la solidarité entre les plus pauvres du Kenya (Site de Kaputiei) et les plus pauvres de la RD du Congo à travers le marché du bois du Congo pouvant construire les maisons de Kaputiei (Kenya) au meilleur marché;
    • Exploiter le bois en protégeant l’environnement et en se conformant aux lois relatives à la protection de l’environnement : par la stratégie de reboisement soit un arbre coupé contre 4 à replanter;
    • Faire de cette coopérative un investissement en microcrédit qui permettra davantage de revenus afin de combattre la pauvreté – souffrance.

    Le reboisement se fait à petite échelle pour l’instant, mais la stratégie en place contribuera à protéger l’environnement à assurer une exploitation future des ressources selon les principes de gestion et du développement durable, tout en créant de l’emploi au sein de la communauté locale.

Trois personnes se tenant devant des morceaux de bois débités en planche

Coopérative de petits exploitants de bois

  • Entretiens de routes de desserte agricole : Il faut rendre les routes carrossables pour entre autres aider les fermiers à amener leurs denrées au marché. Environ 250 kilomètres des routes de desserte agricole sont améliorés et seront entretenus. Ceci permettra aux pauvres villageois d’envoyer leurs produits agricoles pour la vente dans les centres urbains de consommation. Les commerçants citadins pour leur part mettront leurs véhicules sur ces routes pour vendre les produits manufacturés aux villageois et acheter les produits agricoles de ces derniers.
Des hommes entretenant une route

Entretien des routes

  • Construction d’une école primaire et d’un centre de santé dans un village pilote : Un village modèle a été sélectionné. Entre temps, les plus pauvres qui:
    • Reçoivent déjà de la formation dans le domaine de production des matériaux locaux de construction (briques cuites ou en terre stabilisée, tuiles, dalles pour la construction des latrines améliorées et carreaux pour le pavement et les toilettes);
    • Ont fabriqué plus de 20 000 briques à l’intérieur de soixante jours en activité continus pour arriver à construire une école et un centre de santé modernes;
Champs recouvert de briques artisanales et hommes autour du four au loin

Préparation des matériaux de construction (ici des briques) pour une école et un centre de santé

  • Reboisement : Il s’agit d’un projet de lutte contre le réchauffement de la planète par le reboisement. Environ 10 000 jeunes plantes (plantules) ont été replantées dans le cadre du projet de reboisement et de lutte contre le réchauffement de la planète dans ce même village. Le projet a planifié ses phases d’extension dans les autres villages. Le réchauffement de la planète a un impact négatif majeur sur la santé humaine, animale et végétale. C’est ainsi les champs (fermes) perdent leur fertilité et ne donnent plus des produits agricoles suffisants lors de la récolte.
  • Protection des communautés minorisées « Batwa ou Pygmées » : Pour faciliter la réinsertion sociale et l’intégration des communautés Batwa (pygmée). Une étude prospective sur terrain est faite sur le peuple « Batwa ou Pygmées » des Territoires de Dekese, de Dimbelenge et de Luiza dans la Province du Kasai Occidental. Ce peuple doit être réinséré socialement, culturellement et économiquement comme tous les autres peuples de la RD du Congo. Elle (étude) aboutira par le démarrage d’un projet de microcrédit en faveur de ces groupes cibles : logements sociaux décents, latrines améliorées, accès à l’éducation et aux soins de santé, alphabétisation des personnes adultes et développement des activités génératrices de revenus.
  • Projet(s) d’agriculture et d’élevage : C’est un projet de microcrédit maintenant en phase de développement. À travers les produits agricoles et d’élevage, il contribuera largement à lutter contre la faim de plusieurs compatriotes. Deux champs mesurant respectivement 50 hectares et 20 hectares ont été obtenus en dons par les pouvoirs traditionnels en RD du Congo dans la Province du Kasai Occidental. L’agriculture et l’élevage seront développés avec les familles bénéficiaires de deux villages afin de l’amélioration des revenus. Ce projet vise la lutte contre la faim et l’autosuffisance alimentaire pour combattre contre les maladies carentielles lesquelles tuent des centaines des milliers d’enfants de moins de cinq ans. Environ 500 familles sélectionnées suivent la sensibilisation et la mobilisation sur la lutte contre la faim.
Prairie avec des herbes hautes

Champs appartenant à Diku Dilenga dont une partie sera accessible aux membres pour leur propre production

Au fil du temps, s’ajouteront d’autres projets qui comme ceux-là, se développeront et prendront éventuellement de l’expansion dans le cadre des initiatives de microcrédit Diku Dilenga.